Words

Je suis noire de peau

by Béatrice Lafortune

Je suis noire d’ébène, je suis noir de peau.
Ma pigmentation, raison de ma condamnation,
une sentence donnée à ma naissance où la valeur
de mon existence décroît en fonction de l’importance
de la mélanine sur ma peau.
Un rappel des conditions ancestrales,
la haine est sur ma peau.

Je suis noire d’ébène, je suis noir de peau.
Ma beauté cachée sous une couche de cendre,
aucun reflet de lumière éblouit ma peau.
On me dit condamné aux ténèbres,
ma peau est un précurseur de mon lot.
Pourquoi vouloir plus, si la vie a colorié
mon destin sur ma peau.
Plusieurs des miens se félicitent de ressembler
davantage à leur bourreau.
Synonyme de tristesse et de désolation,
on se demande qu’a-t-elle fait à l’Éternel
pour porter un aussi grand fardeau.

Et soudain, je réalise…

je suis noire d’ébène, je suis noir de peau.
Ma couleur n’est pas une tare, mais une bénédiction.
Réunissant toutes les couleurs,
elle représente l’unité, une beauté qui refuse de se conformer.
Elle contient une richesse
que même les rayons du soleil ne peuvent blesser.
Elle accueille ses rayons et en fait
son plus précieux compagnon.

Signe de courage et de distinction, comme le Phoenix,
elle a su se lever au milieu des cendres
et désappointer toutes les mauvaises prédictions.

Maintenant rendue dans les réseaux d’influence,
elle a su gagner les cœurs de ses anciens tortionnaires
et même être à la tête des plus grandes nations.
Alors oui, je me lève et je suis fière.

Je suis noire d’ébène, je suis noir de peau et je suis belle

Béatrice is a Montreal poet and budding entrepreneur. (Facebook)

*featured image: Facebook

No Comments

Leave a Reply